1914-1918 - Le Musée Virtuel

  • Acquisition.

    Acquisition.

     

     

    Stéphane Audoin-Rouzeau. La Guerre des enfants 1914-1918. Essai d’histoire culturelle.

     

    L’auteur fait un choix judicieux parmi les nombreuses publications pour la jeunesse parue pendant la Grande Guerre.

    Le Bon point Amusant, La Semaine de Suzette, L’Epatant, Les Belles Images, la Jeunesse illustrée..etc.

    Des textes dont le but était d’enfoncer un esprit patriotique dans la tête des jeunes lecteurs.

    En Allemagne l’étranger est dépeint comme un  pervers jouisseur ;  le diable en personne.

    La France se pose en « Fille ainée de l’église » et se drape dans un voile de vertus tissé par le don de soi, l’héroïque mort en plein assaut le nom du Christ comme dernière parole.

    L’auteur analyse lucidement le rôle des rédactions qui sans état d’âme colportent la propagande gouvernementale

  • Der Husar

     

    Revue des traditions et des anciens du 5e Régiment de Cavalerie allemand (Kavallerie-Regiment 5).

    On y trouve des photos, dessins, articles et autres historiques sur les régiments de cavalerie allemands au cours des siècles et, évidemment, des récits concernant les deux guerres mondiales.

    Quelques photos extraites de la collection avant de passer (plus tard) à l’examen de quelques récits des actions de la cavalerie allemande au cours de la Grande Guerre.

    5eRgt de Chasseurs à Cheval à Mulhouse (Alsace).

    Dragon du 8 Rgt de Dragons.

    12e Rgt de Chasseurs à Cheval 1914.

    Der Husar3b.jpgDer Husar5b.jpg Der Husar2b.jpg

  • Avril 1915

    L'année 1915 sera particulièrement l'année du sang. Les grandes offensives vont se  poursuivre consommant chez les Alliés une grande quantité d'hommes contrairement à cette image parue dans Le Petit Journal d'avril 1915 qui laisse à penser que ce sont les chefs allemands qui sont les dévoreurs.Hindenburg.jpg 

  • Dimanche 11 mars.

    Dimanche 11 mars 1917.

    Lu dans le journal de Paul Delandsheere.

     

    « Le canal est dégelé et il nous arrive du charbon. Mais, bien peu, et à quel prix ! 150 francs les mille kilogs !

    Tout le long de la chaussée de Charleroi défilent des charrettes  de tout format ramenant du charbon ; ce sont, pour la plupart des charrettes à bras poussées par deux ou trois hommes, des  carrioles de légumières, des charrettes à chiens ; leurs propriétaires ou locataires vont chercher la marchandise, parfois au lieu même de la production – oui, on va en voiture chercher du charbon à Charleroi - !

    Pendant ce temps, les Allemands déchargent du charbon en grandes quantités, pour eux-mêmes, à diverses gares, notamment à la gare d’Etterbeek. Et le public qui passe devant les casernes jette des regards de convoitise sur les montagnes de charbon qui couvrent les terrains vagues des alentours et constituent pour les besoins militaires et autres des Allemands un stock formidable. »

  • Chansons du Front - Liederen van het front

    Chansonnier.JPG

    Après guerre, le major B.E.M. Danneels tint nombre de conférences sur le  sujet des « Chansons sur le Front belge ».

    Un jour il tint l’une d’elles sur les antennes de l’INR (la RTBF de l’époque) et fut surpris par l’écho qu’elle réveilla chez les anciens combattants qui s’empressèrent de lui faire parvenir La chanson de leur compagnie ou bataillon.

    Il  fit une compilation de la plupart de ces "chansons des tranchées" dans ce recueil  qui comporte 190 pages et presqu’autant de chansons.

    Le travail effectué par le major Danneels est remarquable en ce sens que chaque chanson est identifiée par l’auteur et des paroles et de la musique !

  • Mardi 27 février

    Mardi 27 février 1917.

     

    Affichage d’un « Avis » en provenance  de la Kommandantur concernant les huiles.  L’Allemagne est aux abois.

     

    Défense de fabriquer du savon ou de le travailler sans autorisation sous peine d’une amende de 100 à 10.000 marks  ou d’un  emprisonnement de six mois.

    Il est défendu de vendre du savon fabriqué à l’aide de graisse neutre, d’huile ou de graisse propre à l’alimentation humaine.

    Les stocks de lin brut ou de lin travaillé doivent être déclarés en vue de saisie.

    Tous les stocks de matières à fibres végétales ou de produits ouvrés faits au moyen de ces matières ainsi que les déchets de celles-ci doivent être déclarés.

    Sauf autorisation spéciale,  est interdite la détention de plus de 50 sacs faits, en tout ou partie, de matières textiles  qu’ils soient en usage ou usagés, qu’ils soient ou non complètement en état d’être utilisés.

  • Lundi 26 février

     

     

    Lundi 26 février 1917, on observe dans et autour du camp de Beverloo  l’arrivée massive de troupes en provenance de Roumanie.

    De nombreuses maisons sont vidées de leurs occupants pour faire place aux nouveaux arrivants.

    Les rues sont encombrées de centaines de petites carrioles telles qu’on en trouve dans les Balkans.

    La plupart des unités ont quitté la Roumanie le 15 février et ont voyagé sans arrêt jusqu’en Belgique que beaucoup connaissent bien pour y avoir combattu en août 1914.

    (Louis Gille in « Occupation Allemande).