10/04/2008

Le Claque à Fond

C’était le vrai journal de front qui à l’inverse de beaucoup d’autres ne connu jamais la joie des linotypes tranquilles.Fondé en 1917 il paru jusqu’à la victoire polycopié au hasard des cantonnements de l’avant.Il était la voix des soldats de la 7e division d’infanterie belge.Malgré son aspect fruste ce journal brille comme un soleil tout illuminé par des dessins de Massonet.  Des lignes nues dépouillées de tout comme l’étaient souvent ces soldats. Des traits d’une fraicheur éblouissante qui rehaussent à merveille la prose magique d’un Louis Boumal.A la lecture de ces pages calligraphiées on ne peut s’empêcher d’être étonné de la fraicheur d’âme et du message d’espoir  distillé par ces hommes qui vivaient dans la boue et la misère ne sachant jamais s’ils se coucheraient le soir entiers.   

« Claque à fond » était une des nombreuses expressions nées au fond des tranchées et qu’utilisaient les soldats en vidant une gamelle jugée toujours trop petite.


LeClaqueàFond
 

19:16 Écrit par sweetcricri dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Bonsoir,
Le Claque a Fond est né plus tôt que l'année 1917, il date de mai 1916. J'en possède un exemplaire unique, le numéro 1 de mai 1916, dédicacé par A.Massonet à René Lyr.
Bien à vous et bonne continuation,
Alain

Écrit par : Alain Veirman | 17/05/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.