24/04/2009

Le Miroir - 15 novembre 1914.

Miroir51

En couverture un Hussard de la Mort capturé par des cavaliers français.

« Ils ne se sont jamais distingués » dit la légende.

Les grandes frayeurs se sont  estompées et le ton de la page rédactionnelle est nettement triomphant  « …les Belges ont tendu leurs inondations sur la rive gauche de l’Yser.  Les Allemands se sont trouvés empêchés d’avancer au milieu des nappes liquides.. », « Les Russes sont littéralement sur les talons des soldats allemands en Silésie », « Le prince Ruprecht de Bavière  a lancé à ses troupes un ordre du jour injurieux.. », « A la frontière lorraine annexée nous avons pris une offensive victorieuse »..etc.

Tout va bien donc sauf en ce qui concerne le corsaire Emden  ce croiseur allemand qui après avoir usé d’un « stratagème interdit » est entré dans le port de Poulo-Pinang et a coulé un  croiseur russe  et notre torpilleur Mousquet.

Carrey offre aux lecteurs une gravure  pleine page intitulée « Dragons chargeant dans un village, à pied et la lance au poing ». Superbe !

En page 15 on découvre les photos de sportifs tombés au champ d’honneur dont le coureur Jean Bouin qui avait fait triompher les couleurs françaises aux Jeux Olympiques.  Ses derniers mots auraient été « Vie la France … Vengez-moi »  ou encore le coureur cycliste belge Marcel Buysse  grimpeur énergique des Tours de France.


Miroir51-BouinMiroir51-Buyse

L’aviation fait parler d’elle.  Des affiches fleurissent sur les murs des villes.


Miroir51b

De plus  « pour que nos soldats tirent à coup sûr, on leur a distribué de petites brochures décrivant les différents aéroplanes amis ou ennemis ».   

08:57 Écrit par sweetcricri dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.