08/06/2009

Histoire de Belgique - Le caporal Trésignies

Sur une des pages  de cette histoire de Belgique on reconnaît le caporal Trésignies qui devint un héro national après l’épisode de Pont-Brûlé et dont le 2ème Régiment de Chasseurs à Pied conserve le souvenir dans son musée.

Trésignies

Ce musée situé dans le corps de garde de la caserne Trésignies à Charleroi  consacre un espace spécial  à ce soldat du régiment mort glorieusement  le  26 août 1914.

Parmi les souvenirs personnels on y trouve notamment la relation de cet épisode écrite par l’un de ces compagnons  en septembre 1958 qui si elle n’ajoute rien à l’histoire officielle  a  des accents pathétiques qui rendent la tragédie presque palpable.

Trésignies7



Le 26 août 1914 un peloton  commandé par le 1er sergent-major Wéry du 2ème Chasseurs à Pieds effectue  une sortie depuis la position fortifiée d’Anvers.  L’ordre est de franchir le canal de Willebroek qui se trouve sur leur route.  L’opération doit s’effectuer via un pont-levis qui enjambe le canal.  Malheureusement lorsqu’ils arrivent devant l’obstacle ils s’aperçoivent que le pont est levé et que la manivelle commandant son mouvement se trouve sur la rive occupée par les Allemands.

Le chef du détachement demande s’il y a un nageur parmi la troupe  car à l’époque cette pratique n’était pas très courante.

Trésignies  lève le bras et se déshabille.

Il franchit le cours d’eau et tourne la manivelle sans que les Allemands s’en aperçoivent.

Non averti du sens  à appliquer à la  rotation pour faire descendre le pont, il tourne en sens inverse ce qui a pour effet de lever plus encore l’élément mobile.

Ses compagnons  le hèlent  et lui signalent son erreur.

Leurs cris attirent évidemment l’attention des Teutons qui tirent sur le malheureux qui frappé de toutes parts m’en continue pas moins à actionner la manivelle.

Le régiment va en faire son héros.  La caserne de Charleroi portera désormais son nom et la devise de l’unité  sera « Trésignies nous te suivons ».

 Trésignies6

 

23:49 Écrit par sweetcricri dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.