28/06/2009

Dinant Citadelle - 2

Dinant-P6251093

Au cours de la visite on découvre la reconstitution du bureau d’un officier de l’armée belge sis au fond d’un abri dans la zone du front.

Un bruitage fait de staccato de mitrailleuses et de martèlement d’obus sert de toile de fond.

L’officier est entouré d’objets d’époque et nécessaires au bon déroulement de son activité.

Dinant-P6251094

Sorti de son bureau on se retrouve immédiatement dans une tranchée dans laquelle veille, la main ensanglantée,  un soldat belge.

La présence d’un  Lebel modèle 1886 en calibre 8 Lebel à ses côtés me semble un peu incongrue.  L’armée belge n’ayant à mon humble  avis jamais utilisé ce type d’arme.

Mais on peut imaginer toutes sortes de situations justifiant cette scène : un collègue français de faction avec le belge (mais le fusil n’aurait alors pas eu le canon enfoncé dans la boue) ;  un oubli lors de l’emport  à la hâte d’un blessé français,  … etc...

 Dinant-P6251096

23:50 Écrit par sweetcricri dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

L'Artillerie de Forteresse Belge à reçu des fusils Lebel achetés à la France.
Ils ont été employé ensuite pour le tir des grenades VB (Vivien -Beissière) jusqu'en fin mai 1940.

Écrit par : Masson Patrick | 14/06/2014

Répondre à ce commentaire

L'Artillerie de Forteresse Belge à reçu des fusils Lebel achetés à la France.
Ils ont été employé ensuite pour le tir des grenades VB (Vivien -Beissière) jusqu'en fin mai 1940.

Écrit par : Masson Patrick | 14/06/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.