03/11/2009

Un Cavalier 5

Lanciers02

« 3 novembre, nous partons enfin pour le front ».

Il y a une quinzaine de jours on le considérait comme « archi-bleu » mais aujourd’hui il est jugé apte à remplir sa mission.

Il porte au côté le sabre du modèle des cuirassiers puisque le 4e Lanciers en est issu.

On voit ci-dessous  un exemplaire de cette « latte ».  C’est lourd ! Il fallait être sur son destrier que pour pouvoir la manier et frapper d’estoc.

Ce sabre me fut remis il y a près de quarante ans par un membre d’une famille dont le père était officier au cours de la Grande Guerre.

Elle porte au dos de la lame l’inscription Mfture Impale du Klingenthal Octobre 1842 (Manufacture Impériale du Klingentahl octobre 1842).  Était-ce une arme personnelle ?

Je n’ai jusqu’à présent pas pu déterminer qui fournissait les sabres des régiments de cavalerie lourde à l’armée belge. 

« 6 novembre, nous arrivons à La Panne (….) Nous sommes passés en revue par le général De Witte.  Je suis au premier escadron.(…).

Le général De Witte allait bientôt être anoblit suite à son action aux cours de la Bataille de Haelen en août 1914.

« J’ai du ce soir aller chercher des portes  et des cloisons de cabines pour construire une écurie pour mon cheval.  La mer est démontée.  Il fait glacial ».

On imagine que « les portes et cloisons » en question sont celles des jolies constructions multicolores qui abritaient  estivants et  jolies baigneuses au cours de l’été tout proche.

« 7 novembre.  Patrouilles à cheval en deuxième ligne  dans les dunes, routes et sentiers.  Il fait sibérien ».

 

Sabre Lanciers

 SabreLanciers2

16:27 Écrit par sweetcricri dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.