20/11/2009

Un Cavalier 10

Fernand est dans un hôpital  en Normandie. « Les journées s’écoulent monotones dans une pluie de pensées ».

Le 26 février il reçoit l’autorisation de sortir. « Je vais boire un verre de cidre et je chante du Botrel ».

On eut pu croire que notre bonhomme se sente soulagé de dormir dans des draps blancs à l’abri du danger mais il avoue avoir  « la nostalgie du front » et c’est avec soulagement qu’il apprend, le 19 mars, qu’il peut rejoindre ce front. « Je pars content ».

« 21 mars. Le régiment est cantonné autour de Houthem. Vie de tranchées. Je viens de terminer le livre de Nothomb Villes Meurtries de Belgique".

Pierre Nothomb  ce grand écrivain ardennais  mobilisé a été appelé, après avoir servi sous Anvers,  auprès du gouvernement belge en exil  et écrit une série d’ouvrages de propagande dont celui-ci.

Son style est sublime et les désastres  qu’il raconte s’assemblent en mots légers :

« Je ne dirai point Ypres, c’est trop de l’avoir décrite une fois, c’est trop de l’avoir vue, monceau de ruines, littéralement anéantie, plus morte que Pompéi même, après en avoir aimé et fréquenté les rues " 

VillesMeurtries

VillesMeurtries2

23:51 Écrit par sweetcricri dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.