15/02/2010

Le Feu - Henri Barbusse

Le Feu est le fruit  d’expériences vécues par  Henri Barbusse sur le front de Picardie dans les premières années de la guerre.

Le récit écrit en 1916 fut presqu’immédiatement publié par Flammarion dans sa Select-Collection.

Le Feu sous-titré Journal d’une Escouade paraît en deux volumes.

L’œuvre vaudra le Prix Goncourt à son auteur.

C’est intéressant à plus d’un titre car non seulement on y connaît la vie des hommes perdus dans l’enfer mais aussi parce qu’on y rencontre  le jargon  des « bonhommes » comme s’appelaient eux-mêmes les  soldats.

L’histoire est dure et sans fard :

« Regardez ! Il est récent, celui-ci…

« (…) un des nôtres : le casque est à côté. Les paupières enflées laissent voir un peu de la morne faïence des yeux et une lèvre luit comme une limace dans la barbe obscure (…)

Je ne le reconnais pas, dit Joseph (…)

Moi, je le reconnais, répond Volpatte.

C’barbu-là ? fait la voix blanche de Joseph.

Il n’a pas de barbe.  Tu vas voir.

Accroupi, Volpatte passe l’extrémité de sa canne sous le menton du cadavre et détache une sorte de pavé de boue où la tête s’enchâssait et qui semblait une barbe.  Puis il ramasse le casque du mort, l’en coiffe, et il lui tient un instant devant les yeux les deux anneaux de ses fameux ciseaux, de manière à imiter des lunettes.

Ah !nous écrions-nous, c’est Cocon ! ».

Ci-dessous les couvertures des deux tomes originaux.   

LeFeu1
 LeFeu2

 

23:04 Écrit par sweetcricri dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.