• L'Evénement Mars 1915

    Evene2-1915

    L’Evènement dont c’est le deuxième numéro, le premier étant paru  en février 1915, montre en ce mois de février les Allemands la tête coiffée du fameux Pickelhaube montant la garde sur les bords d’un cours d’eau.  Peut-être l’Yser.

    Beau document nous présentant des Maxim 08 avec leur blindage de protection « MG Schild 08 », avec  leurs  caisses à munitions caractéristiques contenant les bandes de cartouches de 7,92 mm.

    Evene2-1915b

    A l’intérieur des troupes défilent devant l’église Saint-Antoine à Blankenberge.  Les commentaires accompagnant cette photo ne portent pas sur la guerre en cours – comme souvent dans ce genre de revue publiée sous contrôle allemand – mais racontent l’histoire de ce monument avec ses particularités telle celle-ci :

    A côté de l’une des portes d’entré, à droite dans un coin, on remarque une grille en fer. Jusqu’à ces derniers temps  ce lieu servait à recevoir le ou les petits cochons que la piété des paysans offrait à la congrégation de Saint-Antoine pour obtenir une grâce par ses prières.

    Durant la messe le petit animal restait à cet endroit :  après la messe il est vendu au profit de la congrégation.  C’est une vieille coutume dans la région d’offrir en l’honneur de Saint-Antoine des dons de toute sorte et particulièrement des cochons vivants ou des morceaux de cochons tués.  A l’intérieur de l’église on remarque un tableau de maître où un donateur à genoux offre à Saint-Antoine occupé à lire des côtelettes de porc. ».

    Evene2-15d

    Plus loin encore des Landsers rigolards, en treillis,  dépiautent des lapins qu’ils ont tués dans les dunes du Zoute.

    Et puis pour faire « neutre » la revue nous présente des troupes belges le long de la côte « à l’entrainement » marchant devant un véhicule de l’Aviation Militaire Belge.

      Evene2-15c

  • La Grande Guerre et les cigares

    La firme Vander Elst a revêtu en son temps ses "Mercator" d'une série de bagues consacrées aux Généraux de la Guerre 1914-1918.

    Mercator2b
    Mercatorb

     

    Mercator3b

  • La Croix de Guerre (belge) avec Palme.

    La Croix de Guerre avec Palme en bronze.

    Décoration créée par  l’arrêté-loi du 25 octobre 1915.

    La palme est  accordée :  

    1)      A tous les  militaires titulaires d’une citation individuelle à l’Ordre Journalier de l’Armée ;

    2)      A tous les militaires de bonne conduite, titulaires de cinq chevrons de front au moins ;

    3)      Aux volontaires de guerre engagés avant 16 ans ou après l’âge de 40 ans et comptant au moins 18 mois de présence dans une unité combattante ;

    4)      Aux militaires évadés de Belgique occupée, engagés à l’armée dans les trois mois de leur évasion et qui comptent plus de douze mois au front ;

    5)      Aux militaires prisonniers en Allemagne, qui se sont évadés pour rejoindre l’armée en campagne, ou qui se sont particulièrement distingués en captivité, par leur résistance patriotique aux tentatives de démoralisation exercées par l’ennemi ;

    6)      Aux militaires de bonne conduite, invalides à 20 % au moins des suites de blessures reçues à l’ennemi et reconnus, de ce fait définitivement inaptes ;

    7)   Aux militaires non compris dans les catégories ci-dessus et qui ont reçu au cours de    la guerre la Médaille l Tolstoï ;

     

    Les tentatives d’évasion devaient être attestées par un minimum de  deux témoins ou un document officiel prouvant celles-ci. (Rapport émanant des autorités du camp d’internement par exemple).

    CroixGerPalmeb