09/04/2010

Fort de Loncin 1914

Ceux des Forts de Liège. – Fort de Loncin 1914.

 

C’est un ouvrage écrit et édité à compte d’auteur en 1978  par le Commandant en retraite Louis Levaux.

Le texte n’est pas imprimé mais stencilé ce qui laisse supposer que la diffusion a dû être assez limitée.

550 hommes défendent le Fort de Lonçin : 350 artilleurs et 200 fantassins.

Fait intéressant l’auteur reprend, en fin de volume,  la liste des hommes tombés là en août 1914 ce qui nous permet de constater que l’infanterie était principalement représentée par un gros contingent du 14ème  Régiment de Ligne  qui accuse 168 morts.  2 soldats du 12ème de Ligne figurent encore dans ce triste bilan ;

Les  médecins Dossy et Maloens,  3 hommes du Génie et 8 gendarmes complètent le tableau.

L’Artillerie de Forteresse qui constitue l’essentiel de la garnison compte quelques  110 noms.

Cette triste comptabilité n’est pas complète puisque dans la Crypte du Fort  figurent des Soldats Inconnus.

Beaucoup de ces gens sont morts le 15 août lors de l’explosion  de la poudrière.

Les voûtes ont fini par céder sous les coups des obus de 420 tirés  par de monstrueux obusiers de types « M » et « Y ». Le « Y », le plus lourd, pèse 100.000 kg ( !) et lance des projectiles de près d’une tonne (923 kg) à 14 kms.  Transporté par voies ferrées, le monstre bloqué par un tunnel à Fraipont n’arrive à la gare de Liège-Guillemin que le 15 août.  300 pionniers et artilleurs montent en un temps record une ligne de rails Decauville qui va de la gare jusqu’au parc d’Avroy.

Le tir peut commencer.   

Le général Leman est relevé blessé.  Fait prisonnier il est emmené à l’hôpital St-Laurent à Liège.

L’officier commandant le fort, Naessens, est indemne.  Il décède le 11 décembre 1954 non loin d’où furent tirés en 1914 les premiers projectiles des forts.

Le dessin de couverture est dû au talentueux James Thiriar.  

FortLoncin
   
 

 

14:10 Écrit par sweetcricri dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.