24/08/2010

La BD aussi : Zeebrugge

Pilot-Zeebrges.jpg

Dès 1959 avec son numéro « 0 » le magazine Pilote publie une grande double page au centre de chaque numéro. Ce sont les « Pilotoramas » qui vont durer jusqu’au n° 561 de 1970.

Les  « pilotoramas »  se consacrent aux sujets les plus divers mais toujours vus sous un angle éducatif.

La guerre 1914-1918 fera l’objet  de 6 (je puis me tromper) doubles pages dans Pilote soit

N° 78 (Zeebrugge) ;

N° 102 (Zeppelins & Blimps) ;

N° 103 (Aux Dardanelles) ;

N° 130 (le fort de Vaux) ;

N° 370 (Aviation 14-18) ;

N° 470 (1918 l’Armée de la victoire).

 

Le n° 78  est consacré à l’embouteillage du port de Zeebrugge lors de l’attaque nocturne des 22 au 23  avril 1918.

Cette action avait pour but d’interdire la sortie des sous-marins qu’abrite la base allemande.

On connait l’action du vieux croiseur Vindictive qui débarque ses hommes sur le môle : ceux-ci  se battent avec un héroïsme flamboyant permettant aux navires bloqueurs l’Intrepid et l’Iphigénia de se saborder dans le chenal.

 

L’affaire conclue,  le Vindictive reprend ses soldats et repart pour l’Angleterre.

 

Le vieux rafiot ne goutera cependant pas une retraite paisible puisqu’il sera sacrifié lors de l’affaire d’Ostende en mai 1918.  

 

Avec le Pilotorama le néophyte découvre la jetée et les navires qui s’y sont accostés Vindictive, Daffodil et les autres.  Des illustrations montrant les uniformes des belligérants tant allemands qu’anglais.  Un descriptif des sous-marins et de ses torpilles.

 

Rien qu’à regarder cette illustration et ses explications le lecteur de l’époque savait ce qu’avait été cette bataille.

23:30 Écrit par sweetcricri | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.