03/03/2012

Le National Bruxellois 1914 - 3

31 juillet 1914.

 

Le « Nova Reforma » de Cracovie  annonce  que les citadelles de Varsovie  ont sauté. 

 

Les autorités russes attribuent la chose à la foudre mais  la plupart des observateurs pensent qu’il s’agit d’actes des révolutionnaires polonais.  La Pologne est en effet toujours sous le joug de l’empire tsariste.

 

Le 30 juillet à 9.00 heures des navires autrichiens (Themès, Bodrog et Zsamos)  ont ouvert le feu sur la citadelle de Belgrade y semant la mort et la désolation.   

 

L’Allemagne demande à la Russie des explications sur sa mobilisation et veut savoir

 

1. Quel est le but de cette mobilisation,

 

2. Si cette mobilisation est dirigée contre l’Autriche,

 

3. Si la Russie est disposée à donner l’ordre de cesser cette mobilisation.

 

On se doute que face à ce quasi-ultimatum la Russie va refuser.

 

A Paris on donne l’ordre de saisir tous les exemplaires du journal « Paris-Midi » qui a publié des informations « absolument inexactes » sur la mobilisation.

 

En fait tout le monde s’apprête  à la guerre mais aucun ne veut le reconnaître.

 

En Belgique on a rappelé 3 classes.  Malgré l’agitation causée par cet afflux dans les gares bruxelloises tous les rappelés avaient rejoint leur régiment le  jeudi 30 juillet à midi.

 

Comme à Paris la défense nationale  s’émeut de la publication par Le Soir de notes sur l’état de défense de ponts, de postes d’observation et de la position d’Anvers.

 

La gendarmerie a procédé  au recensement de chevaux, automobiles, motos et  vélos disponibles tant à Bruxelles que dans ses faubourgs.

 

A Verviers c’est la garnison qui réquisitionne les bicyclettes dans les magasins pour se replier sur Liège.

 

Il y a à ce moment 4 régiments d’infanterie à Liège soit quelques 14 bataillons  qui occupent les écoles communales de Ste-Walburge, de Hocheporte, de la rue Lairesse et l’école des filles de la croix de Ste-Walburge.

 

La ligue néerlandaise « La Paix par le droit adresse des télégrammes à l’empereur d’Autriche-Hongrie et au roi de Serbie en les conjurant de mettre fin à leur querelle.

 

SdtAutrich.jpg

Rappel : si vous postez un commentaire et désirez obtenir une réponse il est nécessaire que vous signaliez  votre adresse email. 

 

23:02 Écrit par sweetcricri | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.