12/03/2012

Le Peuple et le National Bruxellois 01.08.1914

 

LePeuple01-08.jpg

 

Si Le Peuple du 1er août 1914 annonce  l’assassinat de Jaurès à la Une, le National n’en fait mention  qu’en troisième page.

 

Les journaux se perdent en conjoncture quant au nom de l’assassin et ses motivations.

 

On apprendra plus tard qu’il s’appelle Raoul Villain.

 

On mobilise.

 

En Belgique ce sont 13 classes  qui sont rappelées.

 

De nombreux régiments quittent les casernes bruxelloises et  s’en vont vers les frontières ou les forts de Liège comme le 9ème de Ligne follement acclamé par le « Le public qui accourt dès qu’il entend les sons cadencés des marches militaires les admire et leur crie  Bravo ! »

 

« Les autos sont réquisitionnées et peintes en gris. A Cureghem on a enlevé 147 chevaux ».

 

Bien que le  gouvernement belge soit certain que la neutralité du royaume sera respectée il envisage tout de même la mobilisation des 14 et 15èmes classes de milice mais également de devancer l’appel de la classe de 1915  qui apportera quelques 35.000 hommes supplémentaires.

 

Tout le monde fait semblant de croire à une solution pacifique du différent austro-serbe mais la Suisse annonce la mobilisation de son armée,  le Japon ( ?) fait de même, le Portugal annonce « qu’en vertu du traité d’alliance avec l’Angleterre, 10.000Portugais seraient mobilisés au cas où celle-ci  ferait la guerre ».

 

A Ostende pourtant se poursuit le Grand Prix d’Escrime avec des équipes serbes, italiennes, anglaises, hollandaises et autres qui s’étriperont bientôt moins innocemment.

 

National01-08.jpg

 

 

 

 

 

20:13 Écrit par sweetcricri | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.