12/03/2012

Le Prix du Sang

 

CarnetPaie.jpg

 

Les soldats vont se battre et mourir pour quelques francs par semaine ainsi qu’en témoigne ce Carnet de Pécule d’un homme du 10e de Ligne.

 

Il a rejoint le régiment le  1er juillet 1917  dans une zone de combat ce qui lui vaut de toucher 2,00 francs en plus de son indemnité hebdomadaire de 1,07 francs.

 

Ce sera d’ailleurs la seule fois qu’il perçoit cette prime.  Pourquoi ? Car comme on le lit dans « les affectations successives »  ce n’est que le 3.11.1917 qu’il est mis en subsistance à Calais.  Il retourne peu apes au 10ème de Ligne mais ne touche plus la prime de combat.

 

Lorsqu’il est démobilisé le 26.08.1919 dans un »Régiment d’Artillerie de Place »  le montant total des sommes perçues est de 247,65 francs.

 

Comme on le remarque les feuilles de calcul comportent une colonne dénommée « rations économisées » : je ne connais ni la signification ni le mode de fonctionnement de ce poste.  S’agissait-il de rations de combat non utilisées et rapportées au quartier-maître ou ??

 

Autre particularité de ce carnet ce sont les traductions manuscrites de toutes les rubriques qui sont imprimées en français.

 

Carnetpaie2.jpg

 

 

 

Je rappelle que vos commentaires doivent être signés de l’adresse mail  sinon je ne puis vous répondre.

 

22:41 Écrit par sweetcricri | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.