28/03/2012

Allard L'Olivier

 

La liste des « peintres de guerre ne serait pas complète (elle est d’ailleurs loin de l’être) si on ne citait Allard l’Olivier.

 

Lors de l’invasion il est  âgé de 31 ans ce qui ne l’empêche de se mettre immédiatement au service de sa patrie.

 

Son passage sur le front lui inspire des toiles fortes telles « Le soldat surpris », « Un blessé », « La tranchée de Boesinghe » et bien d’autres dont celle-ci  représentant  la reine Elisabeth - présidente d’honneur  de la Croix Rouge de Belgique durant la Grande guerre – dans un hôpital de campagne.

La précision des gestes et le nombre de détails saisis par l'artiste sont impressionnants. 

 

Allard2.jpg

 

09:15 Écrit par sweetcricri | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.