11/06/2012

Le XXe Siècle

 

XXe1914.jpg

 

Un journal catholique qui affirme ses convictions en exergue « Instaurare omnia in Christo » : ordonner toutes choses dans l’esprit du Christ ainsi que l’enseignait Saint Paul.

 

Le XXe siècle qui fera sa Une en 1930 avec le retour de Tintin et confiera la rédaction de son supplément « Le Petit Vingtième » au père spirituel de ce petit bonhomme.

 

XXe1930.jpg

 

Mais nous n’en sommes pas là et en ce 9 aout 1914 un gros titre barre le journal « La situation reste excellente ».

 

A Liège un fourrier et un caporal liégeois abattent 17 uhlans dont un officier.

 

Plus loin on nous dit que les Allemands faits prisonniers ne possédaient plus de cartouches tant ils étaient persuadés du peu de résistance que leur opposeraient les Belges.

 

On trouve encore comme dans Le National Bruxellois des listes de blessés se trouvant soit au Collège Saint-Michel transformé en hôpital soit à l’hôpital militaire ou encore à l’hôpital Saint-Jean. Il y a là quelques centaines de noms.

 

Le journal publie les instructions officielles adressées aux autorités militaires concernant les espions

 

« Tout individu belge ou étranger convaincu d’espionnage sera déféré au conseil de guerre.  Celui-ci peut statuer sans formalité ni délai. Il peut prononcer la peine de mort.

 

« La sentence est rendue sans appel.  L’individu condamné à mort est dans les 24 heures passé par les armes ».

 

On peut se demander combien d’innocents sont tombés sous les balles du peloton d’exécution car  les « révélations » faites par le journal traduisent la phobie de l’espionnite :

 

Arrestation du directeur et de deux ingénieurs d’une usine allemande de Zeebrugge considérés comme « de dangereux espions » ;

 

Les ecclésiastiques attirent particulièrement la méfiance : deux prêtres sont arrêtés  rue Royale porteurs de révolvers et d’argent, six à la gare du Nord, on en déshabille un autre à Schaerbeek « il parait qu’on a trouvé sur lui des papiers allemands ».

 

Le directeur de la papeterie Ducobu à Thullin qui a le malheur d’être allemand est arrêté et transféré manu militari en prison.

 

C’est une véritable folie : à Saint Ghislain une foule de plus de deux mille personnes  saccage une taverne tenue par un Allemand « pourtant naturalisé" devant la garde civique impuissante.  

 

TiXXe.jpg

 

23:39 Écrit par sweetcricri | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/06/2012

Cartes postales préaffranchies Belgien 1914-1918

CP-01.jpg

 

Quelques cartes postales préaffranchies prises parmi les lots que possède le musée.

 

Les cartes n’ont pas été fabriquées spécialement pour les territoires occupés : il s’agit de cartes préaffranchies destinées à circuler dans le Reich dont les vignettes  ont été surchargées de la mention « Belgien  x Centimes ».  ce « x » ayant évolué de 5 à 10 centimes.

 

Sur l’une on peut lire les remerciements d’une épouse adressés à un correspondant à Salzinnes-les-Moulins pour l’annonce de ce que son mari avait été fait prisonnier.  Était-ce au moment de l’invasion ?  On espère que cette reddition fut plus tardive  car la carte est datée du 30 décembre 1914 et cette dame signale qu’elle est toujours sans nouvelle(!)

 

CP-02.jpg

 

Pourquoi certaines cartes sont-elles revêtues du cachet « Ctr Militarische Ueberwachungsstelle Mons » (par exemple) soit qu’elle est passé par une Centrale de surveillance militaire située à Mons mais d’autres de la même période ou postérieures ne le sont pas. Pourquoi ?

 

CP-03.jpg

CP-04.jpg

 

22:43 Écrit par sweetcricri | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |