31/03/2013

Altengrabow (suite)

 

La note concernant le camp de prisonniers d'Altengrabow et publiée le 17/04/2010 (http://collections14-18.skynetblogs.be/archive/2010/04/17...) a suscité de nombreux commentaires.

Dernièrement Monsieur Revol m'a fait parvenir des documents émanant   de son grand-père prisonnier dans ce camp.

Monsieur Félix Revol (le grand-père)  avait notamment  croqué la vie du camp de main de maitre.

Je publierai ci-après en plusieurs envois  des extraits de ce carnet de croquis.

dessins d'altengrabaü126.JPG

dessins d'altengrabaü127.JPG

dessins d'altengrabaü128.JPG

dessins d'altengrabaü129.JPG

11:58 Écrit par sweetcricri | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

14/03/2013

Excelsior


Excelsior est  un journal lancé en 1910.

Fidèle à sa devise qui était   Le plus court croquis n’en dit plus long qu’un long rapport il publiait de nombreux documents photographiques dans ses pages.

Photos pas toujours de bonne  qualité comme on peut en juger sur celles-ci qui montrent  la démolition du pont de Termonde par le Génie belge.

Dans ce numéro du 1er octobre 1914 une étrange information « recueillie de divers côtés » qui signale que lors des combats pour la prise des forts de Liège les Allemands ont utilisés des uniformes  des  8ème de Ligne et 8ème Lanciers belges.

Ils auraient réédité la chose à Namur mais avec des uniformes du 13ème de Ligne.

Il semble qu’il s’agisse là de pure invention.

Excelsior01-10-14.jpg

 

  

 

00:19 Écrit par sweetcricri | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/03/2013

Le Livre du Soldat belge

 

année17.jpg

 

 

Cet ouvrage était un almanach distribué aux soldats belges.

Celui-ci  destiné à couvrir l’année 1917 porte sur la couverture la mention « 1917 année de la victoire et de la paix » ce que  répète dans la préface Emile Vandervelde y écrivant  « puisse d’autre part, l’Almanach de guerre pour 1917 n’avoir pas de successeur ! ».

Les frais  inhérents à la publication et distribution du livre étaient supportés par les comités British Gifts for Belgian Soldiers.

Les British Gifts for Belgian Soldiers  furent constitués le 24 février 1915  par le Ministre Vandervelde en collaboration avec le Major Maton.

Le but était de récolter des fonds pour financer la distribution de cadeaux les plus divers aux soldats du front.

La générosité  du public principalement anglais (d’où le nom de l’organisation) ne se fait pas attendre puisqu’au 15 décembre  de cette même année on comptabilisait plus de neuf cent mille francs (de l’époque) dans les caisses de l’organisation.

Du 1er janvier au 15 décembre 1916  plus de vingt mille paquets avaient été distribués.

Dans ces envois on trouvait papier à lettres, rasoirs, savons, blaireaux, harmonicas jusqu’à des accordéons et de phonographes.

L’almanach bilingue était imprimé par Berger-Levrault .

Le soldat y trouvait des documents photographique et  une foule d’informations qui allaient  de la relation des grands événements de la guerre jusqu’aux conseils  pratiques concernant l’hygiène corporelle, l’alimentation,..etc.. ou encore  la rémunération en matière de milice  telle que définie par un récent arrêté-loi  prenant effet au 15 octobre 1916.

Emile Verhaeren y publie un poème intitulé « La Patrie aux Soldats morts » :

Vous ne reverrez plus les monts, les bois,  la terre….

 

AutoMiBE.jpg

 

00:40 Écrit par sweetcricri | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |