29/08/2014

Fonds des Combattants

Il semblerait que ce soldat  ait bien mérité de la patrie puisque son carnet comptabilise quelques  3.106,50 francs auxquels viendront s'ajouter des intérêts au fils des ans !

 

Livret.jpg

21:37 Écrit par sweetcricri | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Blessés de guerre ?

En 1920 la Commission d’examen des droits des blessés de guerre aux décorations demandait aux chefs de corps de lui retourner un avis pour chaque demandeur.

Cet avis comportait quatre questions auxquelles il suffisait de répondre par Oui ou par Non.

a) Est-il établi que l’intéressé n’a pas été blessé à l’ennemi dans des conditions honorables.

Faut-il comprendre, par exemple, que la blessure du soldat tapant la carte au repos n’était pas « honorable » ?

b) La conduite habituelle de l’intéressé en présence de l’ennemi le rend-elle digne de l’octroi d’une distinction honorifique.

c) L’intéressé a-t-il encouru une condamnation ?  Est-il réhabilité et, dans l’affirmative, est-il digne d’être décoré au titre de blessé de guerre ?

La forte tête   blessée en montant à l’assaut  mais punie par la suite pour bagarre, saouleries, insubordination  n’y avait-elle plus droit ?   

 

La guerre  était à peine terminée mais l’Administration tatillonne avait repris ses droits.

DcoBlessés.jpg

 

00:37 Écrit par sweetcricri | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/08/2014

Indemnités et Fonds des Combattants

 

 

Le Moniteur belge publie le 8 septembre 1920 une loi accordant une indemnité de 75 francs par mois de présence au front et de 50 francs par mois de service accompli à l’arrière.

Les prisonniers ne sont pas oubliés puisque les mois passés derrière les barbelés sont assimilés à des mois de service derrière  le front.

Idem pour les internés (en Hollande ou en Suisse).

Mais le temps passé en détention (prison militaire) ou dans une « formation disciplinaire » ne donne pas droit à ce pactole.

Sont également exclus « les militaires condamnés du chef des infractions graves qui seront déterminées par arrêté royal ».  Quelles seront ces « infractions graves » ?  Nous sommes en 1920 mais personne ne semble encore les avoir définies.

Rien ne presse car

 

« Art. 7.- La liquidation et le paiement des allocations prévues par la présente loi seront effectués par les soins d’une institution dénommée « Fonds des Combattants » qui SERA organisée par arrêté royal ».    Recon_8-09-1920.jpg

23:24 Écrit par sweetcricri | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/08/2014

Le Renault FT

Les maquettistes qui reconstruisent l’histoire à l’échelle n’ont pas attendu le centième anniversaire pour refaire la guerre de 14-18.

J’ai visité Mons Expo ce week-end et découvert avec ravissement :

Le tank Renault FT 17 version « mâle »  soit équipé du canon de 75 mm.

Son camouflage clair est celui préconisé par le général Estienne avec grandes taches heurtées brisant le plus possible les formes en faisant des taches foncées avec des tons mats sur le dessus du char, etc…

Ne pas oublier de troubler le plus possible l’endroit du viseur.   En effet les tireurs d’élite allemands affectionnaient particulièrement ces ouvertures.

Son insigne est celui d’une deuxième section car il porte un as de cœur sur la moitié supérieure du panneau latéral oblique à l’arrière du char.

Un peu plus loin  un autre FT trônait sur  une table.  Celui-là portait son as sur la tourelle ce qui était réservé aux FT cédés aux troupes américaines.     

 

   

 

025.jpg

254.jpg

23:24 Écrit par sweetcricri | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/08/2014

1914-1918 c'est notre histoire.

Superbe exposition que celle qui se tient au Musée Royal de l’Armée à Bruxelles.

Dès les premiers pas on est séduit par la qualité et la rareté des objets exposés.

Dans la première salle qui développe les prémices du conflit on peut voir la tunique du Kaiser Guillaume II  voisinant avec la chaîne (der Kette) de l’Ordre de l’Aigle Noir gage d’amitié de l’Allemand au Roi des Belges. Toutes les têtes couronnées de l’époque étaient parentes.

Les illustrations de cet avant-guerre sont  encore  de splendides jouets,  jeux de société et autres maquettes.

Et puis c’est l’explosion du plaisir dans la contemplation  de la multitude des objets exposés.

La « part » belge y est évidemment à l’honneur avec un bel exemplaire du mortier Van Deuren, un couple de Mâtins belges attelés à une charrette lourdement chargée,  des reconstitutions d’un estaminet en 1916, du bureau d’une Kommandantur ou encore d’un boyau de tranchée.

Il y a tant à voir que le parcours sans trop s’attarder dure près de deux heures sans jamais ressentir le moindre ennui.

Je commenterai  plus en détails  les collections de journaux, art des tranchées, armes et autres merveilles qui sont à voir là.   

014.JPG

026.jpg

047.JPG

045.jpg

071.JPG

072.JPG

127.JPG

 

013.JPG294.JPG

002.JPG

22:00 Écrit par sweetcricri | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/08/2014

14-18 au Musée du Génie.

 

Remarquable  exposition organisée par le Musée du Génie à Jambes (Belgique) à laquelle j’ai apporté une modeste contribution.

Elle retrace la destruction des ponts par le Génie belge lors de l’avance allemande en août 14.

Cet itinéraire est jalonné de photos  et documents d’époque.

Quelques belles pièces d’équipement et mannequins  (coiffures d’officiers, soldat, scaphandrier..) agrémentent l’exposition. 

On y découvre aussi  l’action menée par la Compagnie de Chemin de fer du génie et les trains blindés.  Un aspect méconnu de la plupart.

En une série de commentaires concis qui n’ennuient jamais le visiteur on passe de la destruction des ponts aux  colombiers militaires, torpilleurs, aviateurs et inondations de l’Yser.

A cette occasion plusieurs ouvrages remarquablement documentés écrits par les administrateurs sont édités sur les différents sujets.

De juillet à fin septembre 2014, de 13h00 à 17h00 :

·        Les mercredis et vendredis (excepté le 15 août)

·        Les samedis 5 juillet, 2 août et 6 septembre, les dimanches 20 juillet, 17 août et 21   septembre.

·        Visites de groupes possibles sur rendez-vous (15 jours à l’avance)

·        Prix de l’entrée combinée du musée et de l’exposition: 4 € / adulte; gratuit pour les moins de 16 ans, les membres de l’asbl Musée du Génie et les membres de la Défense en activité de service.

Musée du Génie 
Chemin du Masuage, 2 
5100 JAMBES (Velaine) 
081/32.39.73 
info@geniemus.be

 

 

Gn003.jpgGn004.jpg

Gn005.jpg

Gn006.jpg

Gn007.jpg

Gn001.jpg

 

22:54 Écrit par sweetcricri | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |