26/09/2014

Auvelais

Petite exposition  bruissant des allées et venues des élèves en quête de réponses aux questions posées par les professeurs du collège Saint-André à Auvelais.

Des panneaux didactiques agrémentés de photos retracent brièvement les grandes étapes du premier conflit mondial tandis que trônent dans une vitrine quelques exemples  de l’inévitable « Art des tranchées ».

Cet art  m’amène à parler de ma dernière acquisition qui est  « Soldatenkunst 1914-1918 ».

Ce livre écrit par Guido Vermeulen est une véritable mine d’or pour ceux qui s’intéressent à ces réalisations ou tout simplement à la première guerre mondiale.  

L’ouvrage est un survol attentif des objets façonnés par les soldats du front, les blessés, convalescents, prisonniers, etc. jusqu’aux « souvenirs commerciaux » avec description des matériaux utilisés.

Les outils utilisés font également l’objet d’un chapitre.

On y apprend une foule de détails comme l’organisation à l’arrière du front d’Exposition d’objets d’art faits par les soldats au   front.

Le livre n’existe qu’en néerlandais.  J’en reparlerai.

On remarque que l’exposition citée ci-avant est sous le haut patronage du Lieut.-Gn. Jacques qui n’est pas encore « de Dixmude » mais qui  faisait  la Une du Patriote Illustré en 1893 alors qu’il n’était que capitaine.

Il est décrit comme « intrépide chef des postes antiesclavagistes du Tanganika»   et Le Patriote Illustré conclut « le capitaine Jacques est l’homme qu’il faut là-bas pour organiser militairement le district du Tanganika et pour y faire œuvre de chrétien et de civilisateur ». 

Il est promu à un bel avenir.

P.S. « Tanganika » est  l’orthographe d’époque : on l’orthographie maintenant « Tanganyika ». 

 

À suivre.

005b.JPG

003b.JPG

SoldatenKunst.jpg

ExpoArtTrench.png

Jacques 001.jpg

00:11 Écrit par sweetcricri | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

08/09/2014

La seigneurie d'Anhaive

Petite visite à la Seigneurie d’Anhaive où se tient une exposition consacrée à la phaléristique.

Parmi les  pièces exposées quelques-unes visent plus spécialement le premier conflit mondial.

Il y a les habituelles médailles commémoratives et croix de guerre et puis ce  panneau qui nous apprend  qu’à partir de 1921 le bijou est payant.  Le  roi Albert trouvant le prix des décoration exorbitant.

Bel exemple du diplôme de la Croix des Déportés car si la médaille se trouve assez aisément le brevet ne l’est pas.

Quelques portraits de célébrités dont le capitaine Vital Léonard officier du Génie qui s’illustra pendant la campagne de 14-18.   

 

Un bel exemplaire de casque colonial accompagné du diplôme de la médaille des campagnes d’Afrique 1914-1917 est là pour rappeler la contribution des troupes belges dans la guerre en Afrique et leur victoire sur les troupes du Kaiser à Tabora notamment.   

 

Casque.jpg

Vital.jpg

Déportés.jpg

CroixDporté.jpg

PanneauPhal.jpg

21:36 Écrit par sweetcricri | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |